dimanche 8 décembre 2013

Hiver



Voilà le résultat de l'impression d'une plaque de cuivre gravée!
La plaque de cuivre, la voici : 



Mais comment en est-on arrivé là? Il y a eu beaucoup d'étapes, pour cette technique appelée "eau-forte". Au début, la plaque est toute lisse. On l'enduit d'un vernis spécial pour la protéger. Une fois qu'il est sec, on grave à l'aide d'une pointe. On enlève donc du vernis. Une fois qu'on a un premier dessin, on plonge la plaque dans un bac d'acide. Plusieurs heures...patience....
L'acide ronge la partie du cuivre découverte, là où il n'y a plus de vernis. Ensuite on sort la plaque de l'acide et on la rince à l'eau. On enlève tout le vernis à l'aide d'essence de térébenthine. On a donc une plaque sans vernis, avec un premier dessin en creux.
Ensuite, on enduit toute la plaque d'encre puis on passe à plusieurs reprise un tissu appelé tarlatane pour enlever le maximum d'encre...sauf celle restée dans les creux. C'est l'"essuyage". Vous suivez toujours?
On pose sa plaque de cuivre dans une presse, avec un papier préalablement humidifié dessus. Ouf! Premier tirage :



On a donc l'encre restée dans les creux qui est imprimée sur le papier. Ce premier tirage permet de savoir...ce qu'on veut faire ensuite.
Si on veut avoir de grandes zone noires, on utilise une autre technique : l'"aquatinte". On laisse tomber sur la plaque des grains (plus ou moins gros), de résine, que l'on chauffe ensuite pour les faire adhérer au métal. Une fois tout ça refroidit, à nouveau plongeon dans l'acide. Puis une fois sortie de l'acide : encrage, essuyage et impression.


Vous voyez, certaines zones sont devenues noires... On refait cela autant de fois que l'on veut, en choisissant certains endroits, pour obtenir des teintes de noir différentes, plus ou moins unies et denses.


 

C'est comme ça qu'ici, le corps du personnage, le museau de l'animal et ses cornes sont finalement plus foncé que la pince.
Pour obtenir le ciel, même technique, mais avec un grain plus gros, qui donne l'impression de neige qui tombe.


Les angles sont plus sombres car moins essuyés : il y a plus d'encre qui s'imprime dans le papier.

Voilà!!

lundi 2 décembre 2013

Rhino (encadrement)

Ce rhino méritait de se trouver une jolie place, voilà qui est fait...
Entre deux vitres, grâce à un système d'accroche quasi invisible, le découpage semble flotter dans l'air et son ombre peut se refléter sur le mur.
Un encadrement idéal!






lundi 4 novembre 2013

Bienvenue Noé!


Et en ombre sur le mur....


Ce découpage a été réalisé sur commande. Après travail, et avant l'envoi, ça donne ça : 


samedi 14 septembre 2013

vendredi 21 juin 2013

mardi 11 juin 2013